03 février 2012

Championnat - Glyfada / 28 - 29 janvier 2012

BE THERE !

Les fédérations grecques de Soo Bahk Do - Tang Soo Do organisaient les 28 et 29 janvier dernier un championnat Open international. Nous ne regrettons pas d'en avoir été !

L'événement s'est déroulé dans une ambiance amicale, détendue et pourtant avec une grande rigueur technique. L'organisation orchestrée par Daskalos N. Zouraris et l'indispensable Dina-Argus qui a les yeux partout a forcé notre admiration tant leur générosité et implication ont contribué à procurer à tous les participants d'excellentes conditions d'exercice et un bon moment sportif.

Vendredi 27 janvier

Visite rituelle à l'Acropole où nous avons invoqué l'esprit de lutte des guerriers antiques ...

Musee_Acropole

Notre sort reste incertain, Athéna est pensive ...

90px_Acropole_Mus_e_Ath_na_pensante

 

Samedi 28 janvier - Jour du championnat

Le gymnase est à deux pas de l'hôtel, un café, une tartine, un oeuf et hop, on enfile le Dobok et on se dirige vers le lieu de la lutte en cherchant un peu de concentration à travers le bavardage.

Les participants arrivent les uns après les autres, commencent à s'échauffer dans les recoins, le public rejoint les gradins, et nous retrouvons des connaissances, des amis, faisons aussi de nouvelles rencontres, comme ce français pratiquant de karaté Shotokan venu affronter d'autres disciplines. Le championnat est ouvert à tous les styles.

Tous

Les catégories se mettent en place très vite et c'est parti pour une journée de "kiiiiap !", "atimi ? / score ?", " wazaaaa!", "choop, choop", "polu kalo !", un bonheur d'échanges, facile et dynamisant.

Résultats :

Hyungs femmes : 1ère place Stéphanie Genin

stefpodium

Hyungs Hommes : 2ème place Pierre-Jean Bonnat

podiumPj

Combat Femmes : 2ème place Stéphanie Genin

stefcombat

La lutte a été rude pour notre Daskalos Pierre-Jean mais il s'est défendu comme un lion face aux disciples du Monsieur Légende du combat grec !

PjcombatPjcombat2PJcombat3

Nous avons raté le podium des hyungs par équipe mais l'exercice était improvisé et ça a été, de toute façon, une très belle occasion pour nous de faire équipe avec notre ami Georges Orditis, 1er en Hyung individuel.

les__quipesteam

Lo_Lei

 

Fiesta to "vrasi"

Une bonne bière et une bonne douche pour commencer la soirée qui couronne l'événement

Au programme :

Le récital des chants traditionnels de Nikos accompagné du bouzouki ( autos o anthropos ...) avec reprise par le choeur des fans - Be there !

photo_1

photoPM

La danse des hanches ! " Tsifteteli "

 ... qui signifie en turc "deux cordes". La danse a été nommée ainsi car elle était, à l'origine, une mélodie jouée par un violon à deux cordes. Le Tsifteteli n'a pas de pas précis et ce sont surtout les femmes qui la dansent avec des mouvements d'inspiration orientale, lascifs et voluptueux du corps.Un défi pour les Françaises ! Les hommes la dansent également avec les bras écarté, seul ou en entourant une femme dans un jeu de séduction. Pierre-Jean s'y est collé !

Et puis, c'est une farandole de femmes qui se forme, on se tient par les épaules, un pied d'un côté, on balance l'autre en sens inverse, un petit pas derrière et c'est enregistré ! Fastoche et tellement sympathique !

... le Hassapiko !  Il tire son nom de "hassapis", qui signifie boucher !! Pendant l'occupation ottomane, les boucher à Constantinople étaient des Grecs de souche albanaise et dansaient le Hassapiko pendant les festivités de leur guilde. Le Hassapiko a 2/4 temps et est divisé en plusieurs phases (refrains et figures) mais Il existe en fait des dizaines de versions différentes. Chaque groupe ou chaque famille peut avoir son propre Hassapiko. Elle est dansée en général par deux ou trois hommes en ligne se tenant par les épaules.  Elle est rarement dansée par des lignes de plus de cinq danseurs car une synchronisation parfaite est essentielle.

Entre deux, on trinque : Yamas !

Et enfin le merveilleux Zeimbekiko ... ! La danse du rebetiko, le danseur mélancolique qui se laisse tomber autour d'un verre...

 Bon, 2h du mat', c'est pas le tout mais il faudra se lever demain matin !

Dimanche 29 janvier - Great Seminars

Rencontre avec deux grands Maîtres qui nous ont régalés de savoir, d'exigence et de gentillesse pendant 5h.

Spiros VELIOS pour le stage combat.

Le fameux Mister Légende du combat en Grèce, 10 fois champion du monde en semi-contact et Tang Soo Do et 5 fois, en TaeKwonDo, en bref, une pointure !

Il a reçu à cette occasion un gigantesque trophée qui signait la fin de sa participation aux championnats

S

 

Chronomètre en main pour le tempo, il nous a prodigués une leçon riche en détails, combinaisons et analyses de combat. Sûr, la prochaine fois, nous serons redoutables ...

Kickveliosavec_Velioss_minaire

 

Fin de matinée avec un formidable pédagogue et combattant : Giorgos MAVRONAS

Stage d'Aeimachon de grande qualité

qui signifie en grec " le combat infini" ou " le combat qui ne s'arrête jamais".

Art martial inventé par Giorgos en 1999, il se partique comme un mélange de Pancrace et de Jijitsu en tenant compte des 3 niveaux d'attaque possible lors d'un combat réel ( haut-tronc-sol).

Daskalos Mavronas a commencé en 1972 avec le Tang Soo Do puis a mis au point son propre art en réfléchissant aux façons d'être au plus proche du combat réaliste : les clefs sont pratiquées sous des pertubations, les coups ne s'arrêtent pas quand l'un des combattants place sa technique. De même lors de la compétition, les arbitres ne parlent pas, n'interrompent pas le combat, tout s'arrête lorsque l'un des adversaires est immobilisé.

Nous avons pu assister dans la soirée à une compétition avec des jeunes enfants, incroyable de prouesses, de précision et de bon esprit.

Movronasmavronas2

 

Et voilà, le gymnase referme ses portes sur l'athlète des balais, Mr. "Galoubtchik" ...

colombe_russe

 

Do Svidania Mr-petite-Colombe !

Geia Hara !

et... à l'année prochaine !

 

Posté par rren01 à 13:09 - Permalien [#]